Vous êtes ici

Département Santé Végétale et Environnement

-A A +A

Resposnsable: 

Madame Amira Mougou Hamdane

Courrier électronique: 

Présentation: 

La protection des plantes présente un impact considérable sur les productivités et/ou qualités des récoltes. Le département santé végétale et environnement  a ainsi pour mission de préserver la santé des végétaux contre les ravageurs, les maladies et les mauvaises herbes. Le département déploie ses efforts pour améliorer l'efficacité, la spécificité et la durabilité de la protection des cultures à travers trois axes majeurs : la formation, la recherche et le transfert de technologies.

Enseignants: 

Nom Prénom Grade email Spécialité

Kallel Sadreddine

Professeur

sadreddine.kallel@inat.ucar.tn  

Nématologie

Souissi Thouraya

Professeur

thouraya.souissi@inat.ucar.tn

Malherbologie

Chaabane Hanene

Professeur

hanene.chaabene@inat.ucar.tn

Phytophamacie

Mougou Amira

Maitre de conférences amira.mougou@gmail.com Phytopathologie

Grissa Kaouther

Professeur

kaouthar.grissa@inat.ucar.tn

Entomologie/Acarologie

Boulahia Synda

Professeur

synda.kheder@inat.ucar.tn

Krida Gazi Maitre de conférences

ghazi.krida@inat.ucar.tn

Sabrine Attia

Maitre Assistant

sabrine.attia@inat.ucar.tn

Basma Sghaire  Maitre assistant    

 

 

Techniciens: 

Nom / Prénom Grade Email Spécialité
Zouhour Dahmani Ingénieur  

Entomologie/Acarologie

Samia Gasmi Ouvrier   
Sonia Jandoubi Ouvrier  
Matmati Ahlem Technicien   Malherbologie
Hatem Ben Amor Ingéneur   Phytopathologie
Méjri Sena Ouvrier  
Ahmed Issam Jawadi   Ouvrier  
Zakia Rahal  Adjoint Technique    Nématologie
Salma Guedri Ouvrier   Phytopharmacie

Moyens matériels: 

Le département santé végétale et environnement dispose de moyens matériels et équipements pour assurer les enseignements et le développement de la recherche en santé des végétaux. Neuf locaux (salle de travaux pratiques et laboratoires) sont ainsi équipés pour l’isolement, le pathotypage et génotypage des agents phytopathogenes, le diagnostic génétique, biologique et sérologique des maladies, les analyses des résidus de pesticides, l’élevage et conversations des bioagresseurs, l’évaluation et la caractérisation des agents de lutte biologique, les tests biologiques de détection de la résistance aux herbicides…

Données et chiffres clés: 

  • 9 laboratoires (en termes de locaux);
  • 9 enseignants-chercheurs permanents dans 7 spécialités différentes;
  • 10 à 15 étudiants par an sont accueillis dans la spécialité Phytiatrie.

Enseignement: 

Le département dispense un enseignement centré sur les disciplines de la protection des plantes à travers des cours et des travaux pratiques très développés. La formation au sein du département vise à préparer des ingénieurs agronomes possédant une expertise approfondie en phytiatrie et capables de s’intégrer au sein de secteurs publics ou privés. L’enseignement s’articule autour de 5 grandes disciplines: la Phytopathologie, la Malherbologie, la Phytopharmacie, la Nematologie et l’Entomologie/Acarologie.

Recherche: 

La protection des plantes constitue un axe majeur pour la recherche fondamentale et appliquée encore plus aujourd’hui sous la pression de l'augmentation de la population et le changement climatique global. De plus, le renforcement des réglementations, les problèmes de résidus de produits phytosanitaires, l’apparition de résistances des bioagresseurs, le contournement de résistances variétales, l’adaptation des agents phytopathogènes à leur hôte et environnement et l’émergence de parasites/maladies rendent la situation encore plus préoccupante. 

Dans le contexte actuel difficile, la recherche s’oriente vers la durabilité de l’agriculture et la protection intégrée des cultures permettant ainsi d'exploiter les pluridisciplinarités et les synergies des différentes disciplines de la protection des plantes et de multiplier les partenariats privés et publics nationaux et internationaux.

Ouverture sur l’environnement: 

Le département santé végétale et environnement  présente un rayonnement scientifique et technique national développé notamment par la participation à des journées de formation au profit des techniciens relevant des différents services du Ministère de l’Agriculture et l’organisation et la participation à des conférences nationales et internationales.

D’autres part, le département présente des collaborations diverses avec la profession en particulier avec le Ministère de l’Agriculture (DGPCQPA) à travers la commission technique des céréales, la commission technique d’homologation des pesticides, la commission nationale des agrumes et la commission nationale sur la mineuse de la tomate.